French (Fr)English (United Kingdom)
Détail Eglise
Architecture Le monument : notions d'ensemble

Le monument : notions d'ensemble

L'église de Comps : une Architecture peu ordinaire !

Église de Comps : vue d'ensemble, nef et clocher inachevés, transept et porche sud.

Église de Comps : vue d'ensemble, nef et clocher inachevés, transept et porche sud.
Cliquez sur l'image pour agrandir

L'église Saint Pierre-Saint Paul de COMPS est un édifice roman par ses caractéristiques générales : plan en croix latine, voûtes en berceau, murs très peu ajourés, sculptures en parties hautes peu nombreuses. Un simple coup d'œil sur une vue extérieure retient l'attention et laisse entrevoir un tout autre intérêt !

En voici les principaux composants :

• Une nef unique, quasi inexistante ! Avec seulement 3,90 m de longueur et une largeur de 5 m et 12.60 m de hauteur. Cette particularité fait l'objet d'une analyse à la rubrique « essai de datation ». Néanmoins, l'axe de l'église (nef/chœur/abside) est orienté vers l'Est (Jérusalem), comme c'est l'habitude pour la plupart des églises à partir du Moyen-Age. Sa voûte en berceau brisé repose sur un grand arc qui la fait communiquer avec le carré du transept ; il retombe, de chaque côté, sur un pilastre avec colonne engagée.

Vue intérieure de l'église : croisée du transept et coupole octogonale, avec 4 trompes à la base.

Vue intérieure de l'église : croisée du transept et coupole octogonale, avec 4 trompes à la base. Cliquez sur l'image pour agrandir.

• Les croisillons du transept présentent également une voûte en berceau très légèrement brisée. Le croisillon Nord ne comporte pas d'ouverture ; il semble un peu plus tardif que le transept Sud (pierres différentes).

• Le carré du transept est dominé par une coupole octogonale, montée sur trompesconiques. Une moulure en quart de rond court à sa naissance. Cette partie de l'église est impressionnante par sa hauteur et sa perfection, avec une hauteur de plus de 12 m.

• L'abside, est recouverte d'une voûte classique en cul-de-four, dont une moulure marque la naissance. Elle est éclairée par une fenêtre axiale, munie d'un vitrail moderne. Au-dessus de l'arc en plein cintre est percé un petit oculus.

L'abside, avec sa voûte en « cul-de-four » et la frise ornée.

L'abside, avec sa voûte en « cul-de-four » et la frise ornée.

• Deux absidioles étaient prévues, de part et d'autre de l'abside centrale, mais on a la certitude que l'une au moins a été bâtie puis détruite, au sud ; les traces d'arrachement sont encore visibles à l'extérieur, au sud-est.

A l'emplacement de celle du nord, une chapelle rectangulaire de style gothique, à croisée d'ogives, a été édifiée, probablement au XVème siècle. Cette chapelle avait vraisemblablement une fonction funéraire (un seigneur de Vesc a pu y être enterré...).

• Le pavage actuel de l'église a été entièrement refait lors de la restauration ; il ne subsiste rien du pavage d'origine. Seules quelques dalles de pierre anciennes (XIIème ?) étaient encore en place lors du chantier mais ne furent pas remployées.

A noter que le niveau du sol actuel se trouve plus bas que le niveau ancien (la valeur d'au moins une marche), l'architecte ayant souhaité restituer le niveau « roman » (5 bordures de marche sont d'origine).

À ce jour, aucune recherche n'a été engagée pour rechercher d'anciennes (et supposées) structures médiévales, sous le parvis Ouest ; le doute subsiste donc de ce côté ...

• Le parement extérieur de l'église est en petits moellons de grès calcaire local, bien taillés et disposés en assises régulières de 7 cm à 25 cm. Une partie des pierres provient de différentes carrières autour de Comps.

• La porte d'entrée en façade Ouest, en arc brisé, est plus récente, probablement du XVIème siècle.

• Le clocher est rectangulaire, sans ouvertures. Chaque face est ornée de trois pilastres lisses, encadrés par des pilastres d'angle. Il n'est pas couronné, car l'ouvrage est visiblement inachevé ! Les pilastres ne comportant pas de chapiteaux et les bases sont à peine esquissées ; le tout est surmonté d'un lanternon carré, de facture médiocre, édifié à une époque certainement tardive. Le terme de "clocher", impropre, pourrait être à la rigueur remplacé par celui de « tour-lanterne », en raison de l'ouverture circulaire au sommet de la coupole, qui apporte un peu de lumière dans le chœur ? Un rapprochement avec le clocher de l'église de LARNAS, en Ardèche, surmonté de façon similaire par un lanternon octogonal, peut donner une idée de ce qu'aurait été le clocher terminé.

L'ancienne chapelle funéraire (sacristie), avec sa voûte en arc brisé gothique.

L'ancienne chapelle funéraire (sacristie), avec sa voûte en arc brisé gothique.

Le clocher, inachevé dans sa partie haute.

Le clocher, inachevé dans sa partie haute.